Sécurité et protection à domicile : quelle arme de défense choisir ?

arme de defense

Plusieurs outils sont accessibles pour défendre sa vie en cas d’acte d’agression à domicile. C’est un droit élémentaire à tout individu.

Pourquoi utiliser des armes de défense à domicile ?

Les braquages se multiplient. Les victimes d’actes d’agression ne cessent d’augmenter. Même à domicile, vous pouvez courir un danger. Les armes alternatives sont en général toutes les armes autres que les armes à feu traditionnelles. L’utilisation de ces armes à feu traditionnelles est souvent fatale pour vous et pour l’agresseur. Les particuliers ne peuvent pas se servir en général de ces armes à feu. L’auto défense est le fait pour une personne de se défendre elle-même contre un acte d’agression. La loi autorise la vente des armes d’auto-défense aux personnes de plus de dix-huit ans pour faire face à ces situations inattendues et délicates. Un particulier peut prendre l’initiative d’acheter une arme de défense comme les pistolets à gomme cogne, une arme de défense très efficace. Plusieurs armes alternatives sont maintenant disponibles pour défendre la vie et protéger les biens. Le choix des armes est parfois difficile. Et dépend de chaque situation. Quels sont les outils efficaces pour assurer la sécurité à domicile en cas d’invasion du domicile ou de cambriolage. Avant de répondre à cette question, il faut rappeler les cas de port d’armes illégal.

Le port d’armes prohibé par la loi

Le port d’armes est strictement réglementé. La détention d’armes à feu est réservée à quelques fonctionnaires de l’État et des collectivités à usage professionnel. En principe, c’est interdit pour les particuliers sauf en cas d’autorisation légale. Ainsi, la pratique de la chasse et du tir sportif est une exception à cette règle. Ces exceptions sont aussi soumises à des conditions strictes. Pour obtenir l’autorisation de détention d’armes, on doit d’abord adhérer à un club et fournir un certificat médical d’aptitude à la pratique du tir sportif. Une formation pendant 6 mois dans le club est obligatoire. La formation comprend une partie théorique et une formation pratique. Cette formation est indispensable pour éviter tous dangers liés à une mauvaise manipulation. À l’issue de la formation, le club émet donc son avis. La préfecture est chargée d’octroyer l’autorisation de port d’armes. L’exception ne s’applique qu’aux armes de guerre. Force est de constater que les conditions d’obtention de l’autorisation sont très restrictives parce que l’ordre public est mis en jeu. Le port d’armes prohibé est puni par une sanction sévère prévue par le code pénal comme les peines d’emprisonnement et le paiement d’amendes.

Quelles armes de défense détenir sans enfreindre la loi ?

Il existe quatre catégories d’armes. Le but est surtout de renforcer le contrôle de détention d’armes.

La première catégorie rassemble les armes automatiques et les armes de guerre dont la détention est interdite aux particuliers sauf autorisation.

Les armes de la catégorie B sont les différentes armes de poing et d’épaule. Elles sont aussi soumises à des autorisations.

La catégorie C regroupe les armes à airs comprimés et les armes d’épaule semi-automatiques, soumises à un régime de déclaration.

Tandis que celles de la catégorie D peuvent être librement vendues en magasin. Nous allons essayer de voir les armes de défense qui font partie de la catégorie D.

La détention de cette catégorie d’arme est libre, mais le port et le transport sont strictement interdits sauf motif légitime. Vous pouvez donc conserver librement des armes de défense de votre choix dans votre domicile pour renforcer votre sécurité. Il est possible de se défendre en toute légalité. Toutefois, les mineurs sont frappés d’interdiction. Ces armes sont accessibles aux personnes majeures. Elles sont classées en plusieurs  catégories à savoir : les paralyseurs à impulsion électrique, les bâtons de défense, les pistolets d’alarme et enfin les armes à projection de gaz. Vous pouvez librement acheter des armes de défense chez une armurerie en ligne ou bien chez un magasin physique de vente d’armes. Comment donc faire le bon choix parmi ces nombreuses armes anti-agression. Avant d’acheter de telles armes, il convient de connaître comment fonctionnent ces armes et quelles sont les conséquences de leur utilisation. La vente en ligne des armes d’autodéfense propose de nombreux types d’armes. La première démarche à faire est de connaitre l’efficacité de ces armes.

Les armes de défense en vente sans autorisation ni déclaration

Des vendeurs classent les armes de défense en deux. Les armes de défense de contact sont plus dangereuses que les armes de défense à distance. Leur degré de létalité est plus élevé. La manipulation de ces armes nécessite une bonne réflexion parce qu’il faut toucher physiquement l’agresseur. En général, elles ne sont pas faites pour les femmes. L’utilisation peut causer des blessures à la fois à vous et à l’agresseur. Les armes de défense à distance regroupent les armes à projection de gaz ou de gel comme les bombes lacrymogènes et les sprays de défense. Les armes sont classées selon leur degré de létalité. Plusieurs armes de défense sont spécialement conçues pour les femmes à cause de leur facilité d’utilisation. Des armes qui peuvent se mettre dans la poche ou dans un sac à main. Un large choix d’armes de défense est disponible en ligne. Il convient de faire une comparaison et d’étudier les offres qui correspondent à votre profil. À part l’efficacité, il est indispensable de vérifier aussi les prix. Plusieurs armureries en ligne proposent des promotions et des offres moins coûteuses. Les packs sont aussi une formule d’achat avantageuse pour avoir plusieurs armes de défense. Des pistolets d’alarme sont aussi disponibles avec de nombreux modèles. Ils permettent de neutraliser l’agresseur. Ils ont un impact physique limité par rapport aux pistolets à grenaille. Il faut quand même rappeler que tous les pistolets de défense appartiennent à la catégorie D. Il en est des pistolets à gomme cogne, dont l’acquisition nécessite de fournir un certificat médical et une pièce d’identité. La détention de l’arme est soumise à un régime de déclaration.

Se prévaloir de la légitime défense

L’auto-défense présente toutefois un risque de se faire traîner devant le tribunal pour coup et blessure ou homicide. Le concept de légitime défense nous donne le droit d’agir contre tout acte d’agression. Se prévaloir de ce droit exige la réunion de deux catégories de conditions. D’une part les conditions tenant à l’agression et d’autre part les conditions relatives à la riposte. Les conditions doivent être remplies cumulativement pour bénéficier de ce fait justificatif prévu par la loi. En choisissant d’utiliser les armes de défense légales, le juge peut donc retenir la légitime défense. Lorsque ces conditions sont réunies, la personne auteur de l’acte est libérée de sa responsabilité. D’abord, il faut que l’agression soit réelle, actuelle et injuste. Pour les conditions qui concernent la riposte, il faut que l’acte de défense soit proportionnel à l’attaque. Il convient donc de faire le bon choix des armes anti-agression que vous utilisez. La défense doit être nécessaire et volontaire. En principe, c’est celui qui se prévaut du droit qui est chargé d’apporter la preuve. Mais la loi prévoit quelques cas de présomption de légitime défense. Ainsi, la charge de la preuve appartient à l’agresseur. La loi fait référence aux effractions, aux violences ou ruses perpétrées pendant la nuit au domicile d’un individu. L’utilisation des armes de défense doit faire l’objet d’une certaine prudence pour éviter les soucis devant la justice.

Quel système d’alarme pour maison choisir en 2021 ?
Un pistolet d’alarme est-il pour dissuader ou neutraliser rapidement un agresseur ou un cambrioleur ?